bio

Mortadelle Verdi a fait son apparition en 2002 à « Cirqule », école de cirque de Genève. Un personnage fort et bien défini avec ses habits déchirés, ses chaussures trop grandes a vu le jour. Sa démarche étrange avec ses pieds qui dépassent de son manteau noir laisse apercevoir sa naïveté et maladresse. Tout paraît un peu long et compliqué pour lui.

Des petits numéros au début bien mélancolique et profonds, un peu noir parfois ont vu le jour. En images : pour dormir il essayait de se couvrir avec son manteau trop court ce qui le mettait en rage. Il sciait trop les pieds d’une chaise instable qui la rendait encore plus. Ou il faisait sortir des bulles de sa bouche et de son saxophone… il a évolué avec le temps pour créer son premier spectacle solo « Mortadelle Verdi », un musicien qui a essayé de monter sur scène…

Mlle Duche est née aussi a « Cirqule » et a grandi à Bruxelles. Après une escapade en Afrique avec Clown sans frontière elle se retrouve à Genève, à sa source. Elle a encore du mal à s’asseoir sur un banc de 10 cm de long mais y trouve son confort. Son corps décide parfois à sa place, ce qui n’est pas toujours pratique. Ses mains lui font faire des choses cocasses. Elle veut lire les journaux mais ceux-là lui donnent du fil à retordre. Elle voudrait déconstruire l’actualité et effacer les mauvaises nouvelles en déchirant le journal, comme par magie ! Pas si simple…

Notre rencontre

En 2002, nous nous sommes rencontrés à l’école de cirque de Genève. Nous suivions des cours de cirque et de de clown ensemble. Les ateliers étaient animés par Mirella Gerber et d’autres intervenants ponctuels. Déjà à cette époque, nous avions eu l’occasion de jouer ensemble dans divers présentations et spectacles. Puis chacun à suivi son chemin artistique dans différents pays, contextes, compagnies. Chacun de son côté a créé des numéros solo, duo, trio de clowns, des spectacle de cirque, de théâtre ou de danse.

En 2017, la vie nous a rassemblée et de notre passion commun pour le clown nous nous sommes associé. Comme nous avons une sources communes d’apprentissage de l’école de cirque de Genève, le travaille a pris une évidence et les multiples expériences professionnelles a enrichie considérablement les possibilité. Nous sommes heureux aujourd’hui de faire vivre ce beau Duo.

La retrouvailles des clowns Mlle Duche et Mortadelle Verdi été incroyable. -Tu as pas changé ! -Tu est toujours la même ! la joie les as envahie suivi des premières chamailleries. Pourtant Mortadelle verdi a bien changé, sous son coté profond et mélancolique, il s’est découvert également danseur et joyeux. Mlle Duche est toujours enjouée, euphorique et désordonnée mais elle as pris du poil de la bête.